27 mars 2012 ~ 1 Commentaire

UN CHERCHEUR ALGÉRIEN MET AU POINT UN NOUVEAU PROCÉDÉ

CAPTATION DE L’ÉNERGIE SOLAIRE

UN CHERCHEUR ALGÉRIEN MET AU POINT UN NOUVEAU PROCÉDÉ

Publié le 26 mars 2012

UN CHERCHEUR ALGÉRIEN MET AU POINT UN NOUVEAU PROCÉDÉ dans ACTUALITÉS arton1819-9c95e

L’Anvredet a organisé, hier, un atelier de valorisation sous le thème « Adaptation de fenêtres optiques d’oxyde d’étain dopé au fluor (SnO2 : F) au procédé de métallisation par sérigraphie de cellules solaires photovoltaïques au silicium multi-cristallin ». L’atelier a été animé par le directeur de recherche de l’Unité de développement de la technologie du silicium, le Dr Boumaour Messaoud. Selon les explications fournies, l’innovation « concerne un procédé de traitement sous atmosphère réductrice de la métallisation par sérigraphie sur une couche mince en vue de préserver sa conductivité électrique et pouvant s’intégrer dans un procédé industriel ». En clair, c’est une nouvelle technique permettant d’accroître de 2 à 3% le rendement de transformation de l’énergie solaire en énergie électrique. La présence de cette couche d’oxyde d’étain stabilisée permet, selon l’inventeur, « d’augmenter le rendement de conversion de la cellule et sans modification et complication des procédés technologiques de fabrication et sans coût additionnel conséquent ». M. Boumaour a énuméré les avantages de la nouvelle technique dont la réduction de l’espace utile à la transformation électrosolaire et la réduction du coût des plaques photovoltaïques outre la satisfaction des besoins de l’économie nationale dans les domaines des énergies renouvelables et de l’environnement. Pour ce qui est du principe de fonctionnement de cette invention, le Dr Boumaour indique que « la fenêtre optique d’oxyde d’étain dopé au fluor est un semi-conducteur qui permettra d’accroître la tension à circuit ouvert de la cellule par un effet additionnel des jonctions. Ainsi, le rendement de conversion augmentera proportionnellement l’augmentation du courant et de la tension ». En marge de l’exposé, M. Boumaour a déclaré que cette technique sera adoptée prochainement en Algérie, ajoutant que la mise au point de cette technique a pris trois années en collaboration avec une équipe de chercheurs algériens.

Abbas A. H.

la source

http://www.horizons-dz.com/?Un-chercheur-algerien-met-au-point

Une réponse à “UN CHERCHEUR ALGÉRIEN MET AU POINT UN NOUVEAU PROCÉDÉ”

  1. adidas survetement femme 25 juillet 2017 à 20:11

    « se of this referee appointment This stat says they willtop gunsArsene Wenger's Dream Team Arsenal XI – Who makes the cut in the ultimate Gunners side “They came in, and obviously I have more of an association with Chamakh because of the time at Crystal Palace, and he was fantastic for me.
    adidas survetement femme http://www.terres-et-formes.com/asp/Catalogue.asp?PasCher=adidas-survetement-femme


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

ARTRES EN COLERE ! NE TOUCH... |
Le blog des Cabanes de Péro... |
La libre circulation des pe... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de la résidence Riv...
| blogdivers
| les écolos